le Côté obscur de la Force.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le Côté obscur de la Force.

Message  Ventdhiver le Mar 8 Nov - 5:14

"La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libèrera."
le Code Sith



"Vous m'avez appelée, maître Jérémiah ?"

Le vieux Jedi continuait de contempler le paysage à travers la baie vitrée. Les immenses tours semblaient avoir plus d'importance aux yeux de Jérémiah que l'apprentie qu'était Hirya Themis. Elle s'apprêtait à l'interpeler une nouvelle fois lorsqu'il leva la main, lui intimant le silence.

"C'est absurde... Et pourtant..."

Le vieillard s'appuyait sur sa cane et se tournait péniblement vers elle.

"La paix que propose l'Empire... Balivernes !"

Hirya jeta un oeil vers les tours immenses de Coruscant, cherchant un détail qui aurait attiré l'attention de Jérémiah.

"J'ai besoin de toi... A Balmorra... Une mission périleuse s'il en est... Mais nous n'avons plus le temps... Plus le choix..."

Le regard de l'apprentie se dirigea droit vers le maître.

"Pardon ?
- Tu es native de cette planète, non ? Tu sauras mieux... Oui, mieux...
- Maître, et mon apprentissage ?
- Terminé, il est... Te voilà Maître à présent... A ton tour..."

Hirya sauta de joie et riant.

"Allons, allons, il n'y a pas d'émotion, je crois...
- Pardon maître, c'est tellement inattendu !", dit elle en se calmant et arborant un sourire radieux, "Il n'y a que la paix, pardonnez-moi. Qu'attendez-vous de moi ?
- Ca ira pour cette fois, mais sur Balmorra, tu n'auras pas droit à l'erreur... Le Conseil se réunit dans deux heures, alors tu sauras... Vas, vas annoncer la bonne nouvelle et dire au revoir, ta mission sera longue..."

Hirya fit une courbette et prit congé de son maître.

"Hey ! Hirya !"

Elle se retourna : c'était Fil. Elle rougit timidement et sourit.

"Tu dois m'appeler maître Hirya, maintenant.
-Oh ! Ah ! Félicitations ! Mais... Ca veut dire que tu vas partir en mission alors ? C'est la tradition !
- Euh... Oui... Dis, Fil..."

Hirya cherchait ses mots. Fil et elle étaient inséparables. Elle rougit de plus belle. Il se mit à rire.

"Ne dis rien, très chère. Tu vas me manquer aussi, mais le devoir avant tout !"

Les lèvres de la fraîchement promue maître se pincèrent.

"Ca va aller", reprit-il plus bas, "On se verra après ta mission, si je ne suis pas moi-même parti d'ici-là. Maître Arkham m'attend, je dois y aller. Que la Force soit avec toi !"

Elle retint des larmes en se concentrant. Il n'y a pas de passion, il n'y a que la sérénité.
Elle aurait voulu l'étreindre encore une fois avant sa mission, mais le temps visiblement ne s'y prêtait pas. Elle se sentait bizarre, un trouble dans la Force faisait fourmiller son être, sans qu'elle parvint à l'identifier. Ou peut-être... Non... Impossible. Leur amour était véritable et n'entravait pas leur devoir. Elle chassa ses pensées et rejoint ses appartements afin de méditer.

"Tulip six à Garden. Cible localisée. Parée au largage.
...
- Garden à Tulip six. Largage autorisé.
...
- Tulip six à Garden. Largage réussi. Retour à Garden. Gardez moi une coupe.
- Garden à Tulip six. Dépêchez-vous alors, la bouteille se vide à vue d'oeil."

Balmorra. Depuis sa plus tendre enfance, elle n'avait mis les pieds sur cette planète. Etrange que le Conseil l'y ait envoyée seule. Peut-être un dernier test. Hirya se concentra sur son objectif. Elle trottina quelques minutes avant d'arriver au poste de contrôle.

"Halte ! Identifiez-vous.
- Je suis Maître Hirya Themis, envoyée par le Conseil Jedi.
- Un instant je vous prie."

Le soldat tenait son arme prête et s'adressa à son collègue situé à l'intérieur.

"Vous pouvez entrer, Vanndar vous attend au quai un-deux-zéro-six-trois-un, dans l'aile ouest du complexe. Jerry va vous accompagner."

Un autre soldat arrivait en courant.

"Bonjour ! Moi c'est Jerry ! Comment ça va ? Vous avez fait bon voyage ? C'est la première fois que je vois un Jedi ! Dites ça fait combien de temps que vous êtes maître ? Vous pouvez me signer un autographe ? Par ici je vous prie, suivez moi madame. Ou mademoiselle, pardon. Enfin c'est cool, non ? C'est la plus grande usine de tout Balmorra, et ça fait un mois que je suis arrivé ! Dites donc vous êtes jolie. Enfin pour une Jedi. Enfin non, même pour une humaine. Enfin, je..." Et il continuait de l'assomer d'un long monologue auquel elle s'efforça de sourire et de répondre par de brefs "oui" ou "non" lorsqu'il reprenait son souffle. Les quinze minutes les plus longues de ma vie, pensa-t-elle.

Ils arrivèrent enfin à la porte du quai.

"Bon voilà on y est ! J'espère que je vous ai pas trop embêtée avec mes histoires. Vous savez ici les collègues ils sont pas causants alors c'est sympa d'avoir pu discuter. Vous allez rester longtemps ? Parce que..."

Elle passa la porte et poussa un soupir de soulagement. Elle se reconcentra. Il n'y a pas d'ignorance, il n'y a que la connaissance.

"Ah ! Et voilà notre armée de Jedi qui arrive en renfort."

Le ton sarcastique de l'homme ne plut pas du tout au Jedi.

"Vous devez être Vanndar, je suis Maître Hirya, envoyée par le Conseil.
- Oui, oui, oui. Enchanté, si je puis me permettre. L'Empire ne cesse de nous harceler, et tout ce que peut envoyer le Conseil, c'est vous ?"

Il la jaugea du regard, de bas en haut, souriant. Décidément sa mission ne serait pas agréable.

"Si vous pensez que je ne suis pas à la hauteur, je peux prendre congé, monsieur.
- Non, non, non. Nous avons besoin de toute l'aide possible, si restreinte soit elle." Ses yeux reprirent leur sérieux et la fatigue se dessina sur son visage.

"Je ne voulais pas vous offusquer, mais tout le Conseil ne serait pas de trop, voyez vous." Il se tourna vers le vaisseau en cours de montage.

"La République nous abandonne de jours en jours, soit-disant que nous serions capables de nous défendre largement et que d'autres vies sont en jeu dans d'autres secteurs. La vérité, c'est que vous avez trop confiance en nos armes. Elles ne font pas tout, nous ne sommes pas formés suffisament. Je ne parle pas de l'usine, bien entendu, mais de la population en général. Le gouvernement perd ses moyens, il nous implore de trouver une solution." Il poussa un soupir.

"Que puis-je faire ?", s'enquit Hirya.

"Faire ? Hé bien ! Si vous pouviez balayer l'armée Sith de la planète, ça serait un début. Il y a tout un tas d'espions et la population qui commence à changer de bord. Vraiment, Balmorra se sent abandonnée de la République. De plus en plus. Si vous ne faites rien, c'est vous qui serez abandonnée à votre tour."

Hirya ne comprit pas l'avertissement envoyé à son égard. Elle cherchait déjà un moyen de redonner confiance aux Balmorréens dans la République.

Au cours des semaines qui suivirent cet entretien, Hirya supervisa et participa à de nombreuses opérations militaires qui furent un succès. Ici un avant-poste, là un dépôt d'armes, ici encore une caserne. Elle mena même un assaut qui permit de reprendre un complexe tiers de Vanndar, une usine-clef qui produisait les schémas de moteurs de haute-technologie. Elle voulait maintenant travailler à débusquer un groupuscule d'espions qui oeuvrait dans le complexe principal, où elle avait été accueillie quelques temps auparavant.

"Non, non et non ! Vous ne pouvez semer la panique chez mes hommes, il est hors de question que j'approuve cette enquête. Débrouillez-vous comme vous voulez, mais en sous-marin." Vanndar semblait hors de lui, "Contrôles, fouilles, interrogatoires, tout ça ruinerait mon travail ! La confiance que ces hommes éprouvent les uns envers les autres, c'est important, vous savez ?
- Soit. Je vais me débrouiller. Mais laissez-moi avoir accès à tout le complexe et circuler où bon me semble...
- Ils ne comprendraient pas. Malgré votre aide, l'Empire continue de prendre du terrain. Mes hommes ne sont pas dupes : pour chaque succès personnel que vous avez remporté, la République a lâché cinq sites aux mains des Sith. Vous feriez mieux de partir. C'est un conseil amical. Vraiment. Partez et sauvez votre peau tant que vous le pouvez."

Il se frotta le visage d'une main, et lui fit signe de prendre congé de l'autre.
Fil lui manquait terriblement. A eux deux, ils trouvaient solution à tout problème. Elle ne pouvait pas faillir. Elle devait prouver à Fil qu'elle méritait son rang de maître. A elle-même aussi.

La nuit suivante, elle fut réveillée en sursaut par un groupe de soldats sith ayant fait irruption dans sa chambre. Elle saisit son sabre, et aussi vive que l'éclair trancha et taillada dans ses ennemis. Elle esquiva les coups de blasters, en renvoya quelques-uns aux malheureux, mais il en arrivait toujours plus. Hirya se fraya un chemin vers le couloir : il était rempli de soldats sith. Au loin, elle apperçut Vanndar qui s'entretenait avec un homme vêtu d'une bure de Jedi noire.

"C'est elle ! Arrêtez la ! Vive l'Empire ! Vivent les sith !" Vanndar hurlait comme un dément. Elle avait été trahie. Avertie mais trahie.

Hirya ne sentit pas la colère l'envahir, que déjà elle filait droit sur le traître. Son sabre laser découpait les sith qui tombaient un à un, incapables de l'arrêter. Elle bondit et décapita Vanndar, avant de se tourner vers le maître sombre. Celui-ci se mit en garde, et d'un geste presque naturel, la désarma. Il fit signe à ses hommes de cesser le feu et se pencha vers elle, la tenant en joue :

"Tu es à moi, maintenant."


Dernière édition par Ventdhiver le Jeu 17 Nov - 16:49, édité 1 fois

_________________
Hirya Ventdhiver,
Sorcière Sith
GM de la guilde Intelligentsia
"Donnez moi une bonne raison de ne pas être cruelle envers vous, et je le serai d'autant plus."
avatar
Ventdhiver
Dark Nox
Dark Nox

Messages : 65
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 35
Localisation : Caen

Personnage
Classe Avancée: Sorcier Sith
Spécialisation: Corruption
Niveau:
50/50  (50/50)

Voir le profil de l'utilisateur http://ventdhiver.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le Côté obscur de la Force.

Message  Ventdhiver le Dim 13 Nov - 0:49

Hirya était à bout de forces. Elle ne savait plus depuis combien de temps elle croupissait dans cette cave immonde et humide, les minutes lui paraissaient des heures, et les jours des semaines. Elle avait faim, et tout son corps était engourdi de froid et de douleur. La porte s'ouvrit et elle se mit à trembler, la tête baissée car elle n'osait pas affronter le regard de son tortionnaire. Elle sentit les chaînes se desserrer d'autour de ses poignets, puis de ses chevilles. Elle leva brusquement le visage.

"Hirya ! Tout va bien maintenant.
- Fil ? Mon Fildou ? C'est toi, c'est bien toi ? Oh mon Fildard tu es venu !
- Bien-sûr ma Douce, tout est fini maintenant. Tout va bien."

Il la serra dans ses bras, elle se blottit contre lui et pleura. Il lui caressa les cheveux tendrement, pour la rassurer.

"Je savais que tu viendrais me sauver. J'ai toujours eu foi en toi, c'est ce qui m'a fait tenir.
- Toute la galaxie ne suffit pas à nous séparer."

Elle l'embrassa loinguement.

"Partons d'ici, celui qui t'a faite prisonnière va revenir."

Un douce étreinte de la Force lui accorda un regain d'énergie et elle le suivit, lui prenant la main. Ils montèrent des escaliers et débouchèrent dans un corridor richement décoré, continuèrent d'un pas pressé vers un élévateur et arrivèrent sur une aire d'atterrissage où attendait une navette impériale. Interloquée, Hirya se retourna vers son compagnon :

"J'ai dû ruser, ne t'inquiète pas, je me suis occupé de l'équipage."

Ils s'envolèrent et Hirya se dirigea vers la cabine de repos, où elle se dévêtit de sa bure abîmée et poisseuse, avant d'aller se nettoyer. Elle s'allongea ensuite, et s'endormit. Lorsqu'elle se réveilla, Fildard était à côté d'elle, nu, et lui souriait. Il la serra contre elle et l'embrassa, elle se laissa faire. Leur étreinte fut longue et torride, et laissa Hirya épuisée et somnolente. Il était maintenant dans son dos et caressait distraitement sa peau blanche. Ils bavardèrent un peu et rirent beaucoup.

Soudain, la voix de Fildard changea, et Hirya sursauta. Elle tourna la tête pour le regarder et poussa un cri : son tortionnaire continuait de la caresser, arborant un sourire tendre et bienveillant.

"Tu ne peux pas m'échaper."


Dernière édition par Ventdhiver le Jeu 17 Nov - 16:50, édité 1 fois

_________________
Hirya Ventdhiver,
Sorcière Sith
GM de la guilde Intelligentsia
"Donnez moi une bonne raison de ne pas être cruelle envers vous, et je le serai d'autant plus."
avatar
Ventdhiver
Dark Nox
Dark Nox

Messages : 65
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 35
Localisation : Caen

Personnage
Classe Avancée: Sorcier Sith
Spécialisation: Corruption
Niveau:
50/50  (50/50)

Voir le profil de l'utilisateur http://ventdhiver.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le Côté obscur de la Force.

Message  Ventdhiver le Jeu 17 Nov - 16:45

Dark Jugular faisait partie de ces initiés pour qui Nar Shaddaa était une vitrine du marché aux esclaves, et il se rendait aujourd'hui à une vente aux enchères privée et secrète. Il ne savait exactement ce qu'il cherchait, mais ces petites excursions lui procuraient toujours satisfaction, et il avait déjà acquis des bijoux de beauté, de charme ou de servilité par cet intermédiaire. Il se présenta dans une ruelle, à une porte mal éclairée, et frappa d'un coup, puis trois, puis deux. Aussitôt, un holo apparut.

"Les Twi'leks ne sont pas les bienvenus ici.
- Avec suffisamment de crédits, nous sommes tous les bienvenus."

Dark Jugular trouvait le mot de passe ridicule, et émettait des réserves quant à la culture de ses hôtes. La porte s'ouvrit brusquement, et il s'engoufra à l'intérieur. On le conduisit à une chambre richement meublée, on lui servit à boire et on le fit patienter.

"Nous attendons encore un invité, nous n'allons plus tarder."

Le Sith se mit à jouer avec son verre pour patienter, et tenta de méditer. Mais quelque chose le troublait, une onde discrète de terreur dans la Force retint son attention. Il tenta de se concentrer dessus afin de l'identifier quand un holo apparut au milieu de la pièce.

"Lot numéro un, une jeune Twi'lek douée pour la danse."

La soirée passa ainsi sans que Dark Jugular ne trouve son bonheur. Trop banale, trop jeune, trop vieille, trop laide, trop sophistiquée... Ils en étaient au numéro 27 lorsqu'il sursauta. Une humaine terrifiée apparut en holo. Son visage lui était étrangement familier, et sa mine effrayée faisait écho à son trouble antérieur. Se pourrait-il ... ? Il appuya sur un bouton et fit monter l'enchère. Il compta un, puis deux, et quelqu'un surenchérit. Dark Jugular appuya à nouveau sur son bouton et attendit, une, deux, trois. Il contempla son lot. Elle était splendide, même à travers l'holocom. Si son pressentiment s'avérait infondé, il pourrait toujours la revendre et en tirer un bénéfice. Il attendit, son verre à la main et le sourire aux lèvres, la fin de la séance. On frappa à sa porte, et la femme qu'il avait achetée entra dans la pièce, la tête baissée.

"Ne sois pas timide, mon enfant."

Elle leva le visage, la peur se lisait dans son regard. Elle était encore plus belle qu'il ne l'avait imaginée : son visage blanc comme Belsavis, orné de deux mers bleu clair, brillait dans l'espace de ses cheveux. Et pourtant, ce n'était pas ce qui l'attirait.

"Comment t'appelles-tu ?
- Je... Je ne ... Sais pas."

Il se leva pour l'observer de plus près. Il lui saisit le poignet.

"Laisse moi regarder."

Elle se laissa faire sans la moindre résistance. Dark Jugular apperçut des cicatrices.

"Tu as tenté de mettre fin à tes jours. Pourquoi ?
- Je...
- Ne sais pas, d'accord."

Le vieux Sith tourna autour de sa nouvelle acquisition et récita :

"La paix est un mensonge, il n'y a que la passion.
Par la passion, j'ai la puissance.
Par la puissance, j'ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j'ai la victoire.
Par la victoire, je brise mes chaînes.
La Force me libèrera."

Le regard de l'esclave s'illumina. Dark Jugular ressentit une vague de Force émaner d'elle. Il ne s'était pas trompé.

"A compter de ce jour, tu seras Ventdhiver."

_________________
Hirya Ventdhiver,
Sorcière Sith
GM de la guilde Intelligentsia
"Donnez moi une bonne raison de ne pas être cruelle envers vous, et je le serai d'autant plus."
avatar
Ventdhiver
Dark Nox
Dark Nox

Messages : 65
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 35
Localisation : Caen

Personnage
Classe Avancée: Sorcier Sith
Spécialisation: Corruption
Niveau:
50/50  (50/50)

Voir le profil de l'utilisateur http://ventdhiver.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: le Côté obscur de la Force.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum